Qu’est-ce-que l'effet Mpemba ?

La science au fil des années, repousse de plus en plus loin les limites de l’inconnu. Elle trouve grâce à des moyens performants qu'elle permet de mettre en place, des explications à des phénomènes aussi invraisemblables les uns que les autres. L'effet Mpemba est l'un de ces paradoxes qui suscitent étonnement et admiration, et qui s’expliquent de mieux en mieux grâce aux nouvelles théories scientifiques qui voient le jour. De quoi s’agit-il déjà ?

Définition de l’effet Mpemba ?

Avant de proposer une définition à cette merveilleuse manifestation scientifique, veuillez réaliser la petite expérience suivante chez vous. Prenez deux verres ; mettez de l'eau froide dans l'une d’entre elle et de l'eau chaude dans l'autre. Placez-les dans un congélateur ou dans la chambre froide d'un réfrigérateur pendant un bout de temps, puis revenez vérifier leur état. Que constatez-vous ? L'eau chaude s'est gelée alors que l’eau froide ne l'est pas encore. Bizarre n'est-ce pas ? Le commun des mortels ignorant ce phénomène parierait pourtant le contraire ! C’est ce paradoxe que la communauté scientifique dénomme “effet Mpemba” du nom de celui qui l'a découvert, E. Mpemba.

En effet, il s’agit du phénomène scientifique qui se manifeste par le fait qu'une eau chaude gèle plus rapidement qu'une eau froide. Il n’est cependant pas systématique, c’est-à-dire qu’il ne survient que dans des conditions bien précises.

Un peu d'histoire

Bien que le phénomène soit connu depuis l’antiquité, aucun des scientifiques qui se sont lancés dans une tentative d’explication ne réussit. L'histoire désigne d’éminents chercheurs tels que Aristote et Descartes entre autres. Ce n’est qu’en 1963, dans le laboratoire de science d'un lycée tanzanien, qu'un jeune garçon de 13 ans le redécouvrira et réussira à lui trouver une explication six ans après. Son nom : Erasto Mpemba. L'explication qu’il donne n'est cependant qu'une hypothèse et ne permet de comprendre le phénomène en entier. D'autres équipes de chercheurs lui emboiteront le pas après.