L'escalier droit : comment s'installe-t-il ?

L'architecture de la maison implique l'insertion de certaines structures. Pour une maison à étages ou un immeuble par exemple, il n'est pas envisageable de se passer des escaliers. Il en existe plusieurs. Et d'un escalier à l'autre, la façon dont on procède pour l'installation diffère. L'escalier droit à ainsi ses particularités suivant lesquelles on l'installe. Et cet article les présente.

De quoi se munir pour monter l'escalier droit ?

L'escalier droit n'est pas très compliqué à installer pour ceux qui ont des bases en travaux de construction. Afin de réussir l'exercice au mieux, il faut  aller ici découvrir plus d'astuces. Cependant, il n'est pas forcément d'être un véritable professionnel. Le premier détail important est de rassembler le nécessaire. Un grand escabeau, des équipements de protection individuelle et des tréteaux constituent en partie ce nécessaire. À eux, s'ajoutent une équerre, un niveau, un crayon et un mètre. En fonction des matériaux de construction utilisés, on peut se servir d'un perforateur, d'une visseuse ou d'une perceuse. Il est inutile de rappeler que la truelle, le burin et l'auge ainsi que les cales et serres joints se montreront indispensables pour l'opération. Une fois le nécessaire complètement assemblé, il faut procéder pas à pas.

D'où part l'installation d'un escalier droit ?

L'installation commence avec la réparation de ce qu'on appelle les limons. C'est l'étape par laquelle la répartition démarre pour une raison simple. C'est sur les limons que les marchés s'appuient. De ce fait, l'installation des escaliers commence par là pour faciliter l'insertion des marches. Après avoir mis le premier limon, on place marches et contremarches. C'est ensuite qu'il faut ajouter le second limon surtout si l'escalier est en pièces détachées. C'est à ce moment qu'on ajoute la rampe est à la structure. On pose alors le tasseau. Cependant, il faut bien mesurer ses dimensions pour ne pas rater l'opération. On pose l'escalier pour finir en introduisant les équerres des limons et les tasseaux dans leurs trous. Pour une bonne fixation, le recours aux corbeaux est envisageable.