Petite entreprise : 3 étapes pour changer de banque ?

Les tarifs exorbitants de votre banque et son incapacité à combler vos attentes peuvent vous amener en votre qualité de dirigeant d’entreprise à opter pour une autre banque. Suivez ces 3 étapes si vous décidez de changer votre banque partenaire.

Faire le bilan de vos activités

Toute option d’une autre banque pour votre petite entreprise doit être précédée du point exhaustif de vos services bancaires en respect de votre dossier. Pour cela, vous cliquez sur ce lien maintenant pour savoir faire le point de vos produits que vous décidez de transférer parmi vos possessions. Après avoir fait tous ces points, vous pouvez déjà prendre la décision de l’ouverture d’un compte auprès d’une nouvelle banque qui vous intéresse.

Ouvrir votre compte dans votre nouvelle banque

L’ouverture de tout nouveau compte bancaire doit se faire après le choix d’une banque dont les prestations semblent convenables aux besoins que vous avez. Ici la priorité doit être accordée à l’entreprise. Tout fonctionnement de votre compte dépendra des informations concernant les systèmes de paiement disponibles. Le moyen de paiement peut être un chéquier, ou une carte bancaire.

Faire la demande de fermeture votre de compte auprès de l’ancienne banque

Vous pouvez faire cette requête à tout moment. Pour le faire, vous adressez une requête de mise en inactivité du compte que vous voulez changer. Ici, il faut s’attendre avec votre nouveau partenaire bancaire sur certains points indispensables pour ne pas se retrouver en situations confuses voire désagréables avec votre compte bancaire. L’activation de la fermeture de votre compte est début de son arrêt de fonctionnement. Pour prévenir toute situation imprévue et délétère, vous devez laisser une certaine somme sur le compte en fermeture. Des situations pourraient vous occasionner des ennuis aussi bien avec la justice qu’avec la banque. Voici quelques motivations pour lesquelles vous avez intérêt à vous entendre avec la banque en fermeture par rapport à la date exacte à laquelle la fermeture a pris effet.